L'épuration des eaux usées

La Principauté de Monaco occupe la façade maritime d'un ensemble de bassins versants qui s'étendent :
- sur les 2 Km2 de la Principauté
- en France : sur la totalité du territoire de la commune de Beausoleil et sur une fraction des territoires des communes de Cap-d'Ail et de la Turbie. Afin de respecter le site, les installations de prétraitement ont été situées sous le Rocher tandis que celles de traitement ont été placées 1km plus loin dans les sous-sols de l'immeuble "Le Triton", bâtiment industriel de dix niveaux construit à proximité immédiate de l'Usine d'Incinération des Résidus Urbains et Industriels.
Cette disposition a été rendue possible grâce à la mise au point de technologies de traitement des eaux usées alliant compacité, efficacité et absence de nuisance.

Les eaux pluviales et les eaux usées issues de ces bassins versants convergent tout d'abord vers des installations du prétraitement qui comportent successivement :
- Un dégrillage fin (espacement 20mm)
- Un tamisage (mailles de 3mm)
- Un dessablage - déshuilage
A l'issue de ces traitements, les eaux sont pompées à concurrence de 1 800m3/h vers la station d'épuration pour subir de nouvelles étapes de traitements physico-chimiques et biologiques à l'issue desquelles, l'eau sera rejetée en mer, débarrassée de près de 90% de sa pollution initiale.

Des bassins de coagulation et de floculation précèdent les décanteurs lamellaires dans lesquels sont injectés des réactifs destinés à agglomérer la pollution décantable.

Le procédé BIOCARBONE assure l'épuration biologique de l'eau lors de la traversée descendante d'un support granulaire immergé sur lequel sont fixées des bactéries.

L'oxygène nécessaire à cette biomasse est apporté par insufflation d'air en partie basse du filtre. Après épuration, les eaux sont rejetées en mer par un émissaire de diamètre 600 mm, pour un rejet effectué à 100 m de profondeur.


Le traitement des boues

Toutes les boues sont traitées par des épaississeurs dynamiques puis pompées vers des centrifugeuses.
Elles peuvent alors être transférées vers l'usine de valorisation des déchets ménagers de Monaco, mitoyenne de l'usine d'épuration.
Mélangées aux ordures, elles sont alors co-incinérées et valorisées énergétiquement : production de chaud, de froid et d'électricité.
En complément de cette voie d'élimination, le surplus de production est éliminé par compostage au centre de Tarascon géré par SEDE ENVIRONNEMENT pour une valorisation agricole ultérieure.
Siccité de boues après épaississement dynamique : 5 %
Siccité de boues centrifugées : 30 %
Production annuelle : 8500 tonnes


Le traitement de l'air

Toutes les installations de la chaîne de traitement font l'objet de précautions afin de réduire les dégagements d'odeurs : cloisonnement des installations, couverture des bassins de filtration, suppression de tout contact entre les boues épaissies et l'air ambiant. L'ensemble de l'air extrait des bâtiments de traitement des eaux (34 000 m3/h) et des boues (24 000 m3/h) est traité suivant le procédé AQUILAIR.
Ainsi, l'air vicié subit quatre traitements chimiques dans des tours placées en série :
- une tour "acide" élimine les composés azotés
- deux tours oxydantes et basiques, avec adjonction de chlore obtenu par électrolyse, éliminent les composés soufrés et mercaptans.
- la dernière tour consiste en un lavage au bisulfite de sodium pour neutraliser le chlore résiduel.
L'air est ensuite rejeté dans l'atmosphère par le biais d'une cheminée située en toiture de l'immeuble et à une vitesse élevée (14 m/ s) de manière à obtenir une dilution importante.

Le fonctionnement de l'usine est assuré par un système numérique de contrôle-commande qui optimise notamment les parts relatives du traitement physico-chimique et biologique.
Lors du traitement physico-chimique des eaux usées, des taux de réactifs adaptés sont appliqués afin d'obtenir un effluent de qualité satisfaisante lors des pointes de charge polluante.

Les installations de traitement de l'eau occupent un volume dont l'altimétrie s'établit entre -17 m et -7 m par rapport à celui de la voirie de desserte, le point bas étant situé à 12 m environ sous le niveau de la mer.
La surface mobilisée par l'ensemble des installations est de 2 900 m2 environ.
Les traitements des boues et de l'air sont situés dans l'immeuble construit au-dessus de la station, et occupent une surface hors tout de 23 m x 15 m, soit 350 m2 environ.
Caractéristiques Techniques
Capacité en équivalent habitants 100 000
Débit journalier de temps sec m3/j 31 000
Débit de pointe m3/h 1 800
Débit de pointe l/s 500

Pollution exprimée en
DBO kg/j 4 170
DCO kg/j 9 080
MES kg/j 5 676

Nous contacter

Contact

Société Monégasque des Eaux
29 avenue Princesse Grace
98000 Monaco
Tél clientèle :
+377 93 30 94 48 / +377 93 30 94 49
Tél technique :
+377 93 30 83 67 / Urgences : +377.93.30.39.36